La semaine sainte

est sans aucun doute la période la plus dense de l’année liturgique, elle porte seule l’essentiel du sens et du mystère de la foi chrétienne. Ce temps fut une source d’inspiration pour la plupart des grands compositeurs baroques, Stabat Mater, passions, motets en tous genres ont éclos et sont pour beaucoup parmi les plus grands chefs d’oeuvre de l’histoire de la musique… Nous avons choisi d’illustrer cette période à travers plusieurs Leçons de Ténèbres. Ce genre, né en France au XVII°S, est assez ambigu dans le paysage musical de l’époque, il est indispensable qu’il soit sobre pour répondre à l’exigence liturgique, malgré cela les oeuvres font montre d’une grande sophistication et d’une expressivité toute baroque. C'est dans l'environnement de la cour royale que se développe cette nouvelle pratique. Les spectacles d'opéra étant interdits depuis le début du carême, les Leçons de Ténèbres deviennent l'occasion d'employer chanteurs et musiciens des ballets royaux à des fins religieuses. Les plus grands noms de la musique de cour du règne du Roi Soleil s'illustrèrent dans ce genre, nous mettrons un accent particulier sur les oeuvres géniales de Charpentier et Couperin. L’ensemble du concert sera alterné de pièces d’orgue de la même époque.

Benoit Dumon, Organiste, contre-ténor :


Né en 1986 à Marseille, Benoit Dumon, commence sa formation musicale par le piano. Il fait ses classes au conservatoire national de région de Marseille avec André Rossi, il y obtient un premier prix d'orgue et d'improvisation. Il se forme également au conservatoire d’Aix en Provence dans les classes de Brigitte Tramier et de Natalia Canet pour le clavecin et le continuo. Par la suite il reçoit l’enseignement de Pierre-Adrien Charpy pour le contrepoint et de Caroline Huynh-Van-Xuan pour le clavecin au CNR de Marseille. Il obtient un diplôme de perfectionnement en orgue (4ème cycle) dans la classe d’André Rossi.
Il travaille le chant au conservatoire d’Aix en Provence auprès de Monique Zanetti dans la classe de chant baroque, ainsi qu’avec Raphaële Kennedy.
Il est Demi-finaliste du concours international de chant baroque de Froville et du concours international d’improvisation « Joseph Merklin ».
Son premier Album d’orgue « Nun Komm, der Heiden Heiland » est récompensé du prix Pierre Barbizet l’Académie de Marseille.
Il est membre fondateur du trio « da Capella », membre du trio « Mescolanza » et du quintette vocal « Calisto ». Il se produit également en Duo Voix et orgue et trompette et orgue ainsi qu’en récital d’orgue. Il créé et dirige le choeur « Ensemble vocal de Cassis » ainsi que le choeur de chambre les Zippoventillés. Il se produit en soliste avec « Concerto Soave » de Jean-Marc Aymes, il collabore également avec l’ensemble Parnassie du Marai de Brigitte Tramier.

Titulaire d'un premier prix de la ville de Paris en flûte traversière et d'un premier prix de musique de chambre, Gaëlle Vitureau a parallèlement étudié le chant lyrique. Elle a enseigné la flûte moderne à Limoges, Aix-en-Provence puis au CDR de Dignes-les-Bains. Elle s'est produite en concert en tant que flûtiste et chanteuse dans diverses formations: Arsys Bourgogne, Les Offrandes Musicales, L'Académie Bach d'Aix-en-Provence, Musicatreize, L'Orchestre philarmonique du Pays d'Aix...Elle a chanté la Deuxième Dame dans la Flûte enchantée de Mozart, le Stabat Mater de Pergolèse, le Gloria de Vivaldi, Le Laudate Pueri de Haendel, l'Oratorio de Noël et diverses cantates de J.S. Bach. Elle a chanté avec l'EV Montéclair pour les concerts de 2013 (Musique au temps de Diderot)

LISA MAGRINI, soprano


LISA MAGRINI, née à Avignon en 1982, a eu très tôt l'expérience du chant soliste et de la scène puisqu'elle rejoint dès l'âge de treize ans l'ensemble Tard Quand Dîne qui couvre un répertoire allant de la musique médiévale aux musiques traditionnelles. Au sein de cet ensemble elle fera plus de 300 concerts avant ses dix-huit ans, en France, en Allemagne et au Canada.
Attirée par le répertoire classique, elle se forme auprès du ténor Carlos Belbey, et intègre la classe de Laure Florentin au Conservatoire d'Aix en Provence, où elle obtient un DEM de chant Lyrique. Elle se forme également en vocalité baroque auprès de Vincent Recolin, Monique Zanetti, Lise Arseguet, Gérard Lesne, Eugène Ferré, Jean-Marc Aymes, Raphaëlle Kennedy, et ponctuellement avec Johannette Zomer, Hopkinson Smith, Léonardo Garcia Alarcon...
Lisa étudie ensuite à la Schola Cantorum Basiliensis (Suisse) auprès de Dominique Vellard, Gerd Türk, Kate Dineen et Crawford Young pendant trois années durant lesquelles elle complète un Master d'interprétation de musique ancienne.
Lisa Magrini a eu l'occasion de donner de nombreux concerts en soliste en France, Suisse, Allemagne, Espagne, Belgique, Irlande, Canada, Pays-Bas, Maroc et Bolivie. Elle a chanté sous la direction de Christophe Rousset, Andrea Marcon, Dominique Vellard, Vincent Recolin, Michel Piquemal, Conrad Steinmann, Luc Coadou, Sébastien Boin, Julian Villaraga... Lisa se produit dans des rôles d'opéra ou d'oratorios : La Pieta dans la Morte Delusa de Bassani à Genève en 2011, sous la direction de Lionel Desmeules; Filia dans Jephte de Carissimi, Abbaye du Thoronet, Août 2010 sous la direction de Dominique Vellard; Vagans dans Juditha Triumphans de Vivaldi à Genève en 2010 sous la direction de Lionel Desmeules; Tullia dans Ottone in Villa de Vivaldi à la Fondation Royaumont en 2007 sous la direction de Gérard Lesne; Calisto dans La Calisto de Cavalli à Essaouira (Maroc) en 2006 sous la direction de Vincent Recolin....
Lisa se produit aussi en récital avec le pianiste Jean-Marc Maitrot dans un programme de mélodie française, ainsi qu'avec la claveciniste Natalia Cherachova avec un répertoire de musique baroque allemande et française. Avec le claveciniste Lionel Desmeules, elle a donné plusieurs tournées de leur concert "Tiranno Amore, Core Stolto ! » en France et en Suisse. Ce récital a donné lieu à un enregistrement disponible depuis 2013. Elle a par ailleurs co-créé avec six autres chanteurs solistes l'ensemble Vox Vagans qui est spécialisé dans la musique polyphonique de la Renaissance et début baroque.

Gaëlle VITUREAU, soprano


Flûtiste de formation, Gaëlle Vitureau est diplômée de la Ville de Paris et du CRD d’Aix en Provence en flûte moderne et en flûte baroque.
En parallèle à ses activités d’enseignante au CRD d’Aix puis au CRD de Digne les Bains, elle intègre la classe de chant de Laure Florentin au CRD d’Aix en 2003. Ces études sont couronnées par un Diplôme d’Etudes Musicales mention Très Bien obtenu en 2011.
Elle se produit en concert en tant que flûtiste et chanteuse dans diverses formations : Arsys Bourgogne, Les Offrandes Musicales, l’Académie Bach d’Aix en Provence, Musicatreize, l’Orchestre Philarmonique du Pays d’Aix, Les Archets du Roy et dans diverses formations de musique de chambre.
Elle a chanté la 2ème Dame dans La Flûte Enchantée de Mozart, le Stabat Mater de Pergolesi, le Gloria de Vivaldi, le Laudate Pueri de Haendel, l’Oratorio de Noël et diverses cantates de Bach, divers lieder de C. Ph. Emmanuel Bach, ainsi que des extraits des Indes Galantes de Rameau et de King Arthur de Purcell.