Bref historique de l’orgue de Vinça


 "La réalité est trop vaste, nous y sommes trop perdus pour qu'aucun des jugements 
que nous portons sur elle ait le privilège d'une évidence immédiate."
André DARBON, Les catégories de la modalité.
Les oiseaux sont responsables de trois au moins des grandes malédictions qui pèsent sur l'homme. Ils lui ont donné le désir de grimper aux arbres, celui de voler, celui de chanter.... Alors, quand on pense à l'Everest, aux fusées et aux prolongements naturels de ces suggestions habilement introduites dans la cervelle de quelques primitifs par le bec pointu d'un archéoptéryx gloussant, on s'en prend un peu aux oiseaux, et l'on voudrait qu'ils soient presque muets, qu'ils ne quittant pas le sol et qu'ils nichent

l’orgue de l’église de Torroja del Priora

Le chercheur belge Wilfried Praet décrivait,
dans un article publié dans “The Organ Yearbook” de 1992/93,
un orgue qui fut vraisemblablement l’un des derniers instruments
construit par Jean-Pierre Cavaillé.

Il s’agit de l’orgue de l’église de Torroja del Priorat, situé dans la province de Tarragone.
Praet cite la mention faite par Cécile Cavaillé-Coll du contrat pour cet orgue dans un texte où il est dit : “c’est vers 1798 que nous retrouvons Jean-Pierre et Dominique à Barcelone achevant l’orgue de Santa-Maria-del-Mar.
Au cours de la même année, l’Evêque de Vich commande l’orgue de sa Cathédrale : Jean-Pierre en abandonne l’exécution à son fils, tandis que lui-même passe contrat avec la

L’orgue Jean-Pierre Cavaillé de Saint-Guilhem-le-Désert


Historique de l’orgue
extraits de la présentation de Frédéric Muñoz, titulaire de l’orgue de l’abbaye de Gellone

De récents travaux d’archives ont démontré que dès 1782, Jean-Pierre Cavaillé était présent à Saint-Guilhem en vue de la construction de l’orgue commandé par les moines de l’abbaye de Gellone.
Dès 1783, le budget de l’abbaye connaît de nouvelles lignes de crédit concernant le
traitement de l’organiste, l’entretien de l’orgue, puis le traitement du souffleur. En 1790, le positif n’est toujours pas construit, mais les moines indiquent à ce moment-là le versement d’un acompte de 600 livres au facteur d’orgue qui, pourtant, s’éloigne de la région pour la Catalogne où il avait

Dispositif des registres à console